top of page

Transfert de compétences

Transfert de compétences

Transfert de compétences (nom masculin) : Processus par lequel un individu réutilise de manière pertinente et efficace des compétences acquises dans un contexte différent de celui de l'apprentissage initial.

Le transfert de compétences est un enjeu majeur de la formation professionnelle et de la reconversion. Il consiste à mobiliser des savoirs, savoir-faire et savoir-être développés lors d'une expérience d'apprentissage (formation, stage, projet...) pour résoudre des problèmes ou réaliser des tâches dans un nouveau contexte professionnel.

Loin d'être automatique, le transfert de compétences est un processus complexe qui suppose plusieurs conditions :

Une compréhension profonde : pour pouvoir transférer une compétence, il faut d'abord bien comprendre ses fondements théoriques, ses étapes clés, ses champs d'application. Un apprentissage superficiel ne suffit pas.
Une contextualisation : les compétences ne sont pas des savoirs abstraits, mais des capacités en action, liées à des situations concrètes. Pour faciliter le transfert, la formation doit multiplier les mises en situation variées et réalistes.
Une analogie : le transfert repose sur la capacité à percevoir des similitudes entre la situation d'apprentissage et la nouvelle situation, malgré leurs différences apparentes. Il faut savoir identifier les invariants, les principes communs.
Une adaptation : transférer ne veut pas dire reproduire à l'identique, mais ajuster, transposer, combiner les compétences selon les spécificités du nouveau contexte. Cela demande de la flexibilité cognitive et de la créativité.
Une pratique réflexive : le transfert est favorisé par la capacité à analyser sa propre activité, à expliciter ses stratégies, à évaluer ses résultats. Cette méta-cognition permet de conscientiser les compétences pour mieux les remobiliser.
Pour favoriser le transfert, les pédagogies actives sont particulièrement pertinentes. L'apprentissage par problème, par projet, par cas, l'alternance, les serious games sont autant de méthodes qui confrontent les apprenants à des situations authentiques, exigeant la mobilisation combinée de leurs ressources.

Le tutorat joue également un rôle clé, en aidant les apprenants à faire les liens entre la formation et le terrain, à analyser leurs réussites et leurs erreurs, à gagner en autonomie et en confiance.

Dans le cadre des reconversions professionnelles, le transfert de compétences est à la fois un défi et un levier. Défi, car il faut souvent réinvestir des compétences acquises dans un métier pour s'adapter à un nouvel environnement professionnel. Levier, car la capacité à transférer est une compétence clé pour évoluer tout au long de la vie, rebondir face aux mutations, saisir de nouvelles opportunités.

Favoriser le transfert, c'est donc développer le potentiel d'adaptation et d'employabilité durable des individus. C'est le gage d'une formation réellement qualifiante et transformative.

Variantes :

Application des acquis, réinvestissement des compétences
Transposition, généralisation, adaptation
Mobilité professionnelle, transférabilité des compétences
Champ sémantique :

Compétences, capacités, habiletés
Apprentissage, formation, alternance
Situation professionnelle, contexte, terrain
Adaptation, flexibilité, agilité
Employabilité, évolution professionnelle, mobilité

Tableau comparatif de l'impact des approches pédagogiques sur le transfert de compétences :

Organisme

Approches pédagogiques

Taux de mise en application des compétences à 6 mois

Taux de satisfaction des employeurs

Taux de mobilité interne à 2 ans

Pédagogies actives : alternance, projets, cas pratiques

92%

95%

47%

Organisme A

Cours magistraux dominants

61%

73%

22%

Organisme B

Blended learning avec mises en situation

83%

88%

39%

Sources : Données internes IFPA

À l'IFPA, les pédagogies actives sont au cœur des parcours de formation et de reconversion. L'alternance, les projets tutorés, les cas pratiques permettent aux apprenants de se confronter à des situations réelles et variées, propices au transfert. Accompagnés par des tuteurs experts, ils apprennent à mobiliser leurs compétences de façon pertinente et adaptée. Résultat : 92% mettent en application leurs acquis dans les 6 mois, 95% des employeurs sont satisfaits de leur opérationnalité, et 47% connaissent une mobilité interne dans les 2 ans. Le transfert est au rendez-vous !

Le transfert de compétences est donc la clé de voûte d'une formation réellement professionnalisante et évolutive. En misant sur des pédagogies actives, réflexives et situées, on donne aux individus le pouvoir de réinvestir leurs acquis au fil de leur parcours, pour s'adapter en continu aux mutations du travail. Un enjeu crucial dans une logique de sécurisation des trajectoires !

bottom of page