top of page

Les 5 tendances clés de la formation professionnelle : comment s'adapter pour développer les compétences de demain ?

Dernière mise à jour : il y a 19 heures

Aujourd'hui plus que jamais, la formation joue un rôle essentiel pour permettre à chacun de développer son employabilité et de s'épanouir tout au long de sa vie professionnelle. Mais pour y parvenir, il est indispensable de repenser en profondeur les pratiques de formation, en les adaptant aux nouvelles attentes des apprenants et des employeurs.


Dans cet article, nous explorerons les 5 tendances clés qui transforment le monde de la formation aujourd'hui, et proposerons des pistes concrètes pour y répondre.


  1. Le digital learning s'impose comme une tendance majeure de la formation, offrant de nouvelles opportunités pour optimiser les coûts, favoriser l'engagement des apprenants et s'adapter à leurs préférences d'apprentissage. Pour intégrer efficacement le digital learning, il est essentiel de :


  • Choisir des formats adaptés aux objectifs pédagogiques et aux profils des apprenants (vidéos, podcasts, quizz, simulations, etc.), en s'appuyant sur des plateformes LMS performantes comme 360Learning ou Teachable.

  • Scénariser les parcours d'apprentissage en articulant judicieusement les temps en présentiel et à distance, synchrones et asynchrones, comme le préconise le modèle SAMR (Substitution, Augmentation, Modification, Redéfinition).

  • Accompagner les formateurs dans l'appropriation des outils et des méthodes du digital learning, à travers des formations dédiées comme celles proposées par le FFFOD (Forum des acteurs de la formation digitale).


  1. Les soft skills, ou compétences transversales, sont de plus en plus recherchées par les employeurs, car elles conditionnent la capacité des individus à s'adapter, à collaborer et à innover dans des environnements de travail complexes et changeants. Pour développer les soft skills, il est recommandé de :


  • Identifier les soft skills clés à développer en fonction des métiers et des niveaux de responsabilité, en s'appuyant sur des référentiels comme celui proposé par le World Economic Forum.



  • Intégrer le développement des soft skills dans les objectifs et les modalités pédagogiques des formations, en privilégiant des mises en situation, des projets collaboratifs et des feedbacks réguliers, comme le préconise le modèle 70:20:10.


  • Évaluer et valoriser les soft skills acquises, à travers des outils comme les Open Badges ou les évaluations 360°, en s'inspirant des travaux de la Soft Skills Academy.


comment s'adapter pour développer les compétences de de

La personnalisation des parcours d'apprentissage



La personnalisation des parcours d'apprentissage est rendue possible par les technologies de learning analytics et d'adaptive learning, qui permettent d'analyser les données d'apprentissage et d'ajuster les contenus et les rythmes en fonction des besoins de chacun. Pour mettre en place des parcours personnalisés, il est pertinent de :



  • Définir des personas apprenants et des parcours types en fonction des profils, des objectifs et des contraintes, en utilisant des outils comme Learner Persona Canvas.

  • Utiliser des plateformes de learning analytics comme Clever ou Domoscio pour suivre les progrès des apprenants et identifier les points de blocage ou les opportunités d'approfondissement.

  • Proposer des ressources et des activités adaptatives en fonction des résultats et des préférences des apprenants, en s'appuyant sur des technologies comme Knewton ou Area9.


  1. Les pédagogies actives, qui placent l'apprenant au cœur du processus d'apprentissage, sont plébiscitées pour favoriser l'engagement, la motivation et le transfert des acquis en situation de travail. Pour déployer des pédagogies actives, il est judicieux de :


  • Privilégier des formats immersifs et expérientiels, comme la réalité virtuelle, les serious games ou les hackathons, en s'inspirant des initiatives pionnières comme celle de Pix ou du CRI.


  • Mettre en place des dispositifs d'apprentissage collaboratif, comme les communautés de pratique ou les projets d'intrapreneuriat, en s'appuyant sur des plateformes comme Jamespot ou 365Talents.


  • Former les équipes pédagogiques aux méthodes de facilitation et d'accompagnement des dynamiques d'apprentissage, en s'inspirant des approches du design thinking ou de la pédagogie Freinet.


  1. Reconnaître et valoriser les compétences développées en situation de travail est un enjeu clé pour favoriser l'employabilité et la mobilité professionnelle. Pour y parvenir, il est pertinent de :


  • Mettre en place des dispositifs de validation des acquis de l'expérience (VAE) ou de reconnaissance des compétences transverses, en s'appuyant sur les travaux de la CNCP ou du Céreq.


  • Développer des référentiels de compétences métiers co-construits avec les entreprises, en utilisant des outils comme Skillview ou Yatedo pour cartographier les compétences.


  • Expérimenter des modalités innovantes de certification, comme les Open Badges ou les certificats de compétences numériques, en s'inspirant des initiatives de PIX ou de Bestr.


En intégrant ces 5 tendances clés dans leurs pratiques, les acteurs de la formation professionnelle pourront mieux répondre aux besoins des apprenants et des employeurs, et contribuer ainsi au développement des compétences et de l'employabilité tout au long de la vie. Cette transformation nécessite une vision stratégique, un engagement de tous les acteurs et une amélioration continue des dispositifs, pour faire de la formation un véritable levier de performance et d'épanouissement au travail.

Comments


bottom of page